Si ce message ne s'affiche pas correctement, vous pouvez le visualiser en ligne
  Newsletter n°9 - 11 février 2014
Edito

    La bienveillance : un terme qui sonne à nos oreilles comme venu « du temps jadis », sans doute car la société d’ultra consommation, et libérale-libertaire, se détourne et nous détourne, de l’intimité, du regard intérieur. Or, la bienveillance réunit des sens et des consonances qui nous renvoient vers notre for intime.
    « Bien » parce que la malveillance existe, et que chercher et accomplir le bien demeure un appel quotidien, qui nous est lancé. « _veillance » nous parle de notre regard sur le monde, sur autrui, mais aussi de la vigilance que nous pouvons développer à l’égard de notre entourage.
    Tiens donc… une directrice d’un grand groupe nous disait l’autre jour sa surprise de voir le terme « bienveillance » de plus en plus employé « en interne »… Elle deviendrait donc à la mode ? Si c’est le cas, à chacun nous de lui conserver son sens profond d’essayer de le vivre, de le faire connaitre, afin qu’elle ne devienne pas un simple vernis qui rassure.
 

Vos prochains rendez-vous

Mercredi 12 février 2014, 20h : Conférence de Gilles Hériard-Dubreuil à la Trinité

Mardi 18 février 2014, de 18h à 19h15 : conférence à l’Ircom - ANGERS de Tugdual Derville.

Zéro-Gâchis
« Paul-Adrien, aidé de votre frère et d'un ami, vous avez créé quand vous étiez étudiant une initiative originale dans laquelle vous travaillez aujourd'hui : Zéro-Gâchis. En quoi consiste-t-elle ? »


    Le principe du mouvement « Zéro-Gâchis » est simple. Il propose aux supermarchés d’organiser un rayon présentant des produits proches de la date de péremption. Les clients ont ainsi une offre d’articles variés, de toutes marques, et bénéficiant d'une réduction de 30% à 70%. Cette démarche évite le gaspillage alimentaire et répond au besoin des clients au pouvoir d'achat faible ou en diminution.
    Mon frère et moi savions que les fins de mois étaient souvent serrées pour les jeunes et en particulier les étudiants. Cette catégorie constituait notre première cible. Aujourd'hui, cette initiative touche tout le monde : personnes à budget restreint, familles nombreuses, personnes âgées... Grâce à ces prix réduits, chacun dispose d'un plus large choix de produits, et faire ses courses peut devenir un plaisir.

    

Zéro-Gâchis permet de concilier écologie et consommation. D'habitude les supermarchés valorisent les produits économiques. Cette initiative innove et favorise les achats économiques et responsables. Chacun peut ainsi faire un "geste écolo" tous les jours en ménageant son budget. Finalement, tout le monde est gagnant : le pouvoir d'achat du client est accru et le magasin réduit ses pertes de moitié. Zéro-Gâchis est un bon compromis entre développement durable et pouvoir d'achat !



Flash Info

A VOS AGENDAS !
  →  Mercredi 12 février 2014, 20h : Conférence de Gilles Hériard-Dubreuil à la Trinité, Place d'Estienne d'Orves, 75009 Paris. Sujet : « Après Tchernobyl, un chemin d’Ecologie humaine »

  →  Mardi 18 février 2014, de 18h à 19h15, conférence à l’Ircom - ANGERS de Tugdual Derville.(23 rue Edouard Guinel 49130 Les Ponts-de-Cé). Sujet : « D’A bras ouverts au Courant pour une écologie humaine : le souci de la personne »

  →  Mardi 18 février 2014, 20h30 : Tugdual Derville à l’Université catholique de l’Ouest - ANGERS(Amphithéâtre Bazin 3 Place André Leroy, 49100). Sujet : « Nécessité de l’émergence d’un courant pour une écologie humaine, pour prendre soin de l’Homme, de tout l’Homme »

  →  Mercredi 19 février 2014 à SAINT ETIENNE : 20h30 soirée de présentation du CEH Aumônerie étudiante - 41 rue du 11 novembre 42100 Saint Etienne. Inscriptions et renseignements: christinehenry06@gmail.com

Sur notre site

Toujours de nombreuses contributions à lire sur le site 

 
Choisir de se nourrir en conscience de chair animale - par Gwendal Rozier et Jean du Boisdulier
     « Tout animal, étant un être sensible, doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce » Art L214-1- Code de l’environnement L’élevage intensif et industriel constitue une technique d’élevage très majoritaire en France... >>Lire la suite
Soins palliatifs chez les nouveaux-nés
    Des nouveaux-nés naissent parfois avec une espérance de vie limitée : quelques minutes, quelques heures ou quelques jours. Dans ces situations se pose alors la question de comment les prendre en charge le plus humainement possible... >> Lire la suite
Attribution du patronyme : l’égalitarisme de la CEDH ? - par Andreea Popescu
    Dans les Etats membres du Conseil de l’Europe, les nouveau-nés pourront désormais ne plus porter le nom de leur père si les parents en décident ainsi. La Cour européenne des droits de l’homme (ci-après « la CEDH ») justifie ce changement par le principe de non-discrimination et d’égalité entre l’homme et la femme... >> Lire la suite


     Eloi Renard est le fondateur du Panier des familles dans les Yvelines. Ce père de famille, quittant la profession de militaire de carrière, s’est interrogé sur sa réorientation professionnelle. Devant assurer avant tout sa responsabilité familiale, il a cherché à reprendre une entreprise, sans exigence pour le choix du secteur professionnel. Pourtant, son goût pour la vie rurale, son intérêt pour le service aux familles et surtout sa rencontre avec Christophe Nicolas, créateur du Panier des familles à Bordeaux, le poussent dans une aventure bien singulière. Il fonde, dans les Yvelines, son entreprise dont la taille modeste garantit, selon lui, la qualité des relations humaines. Le principe ? Livrer aux familles, principaux clients de l’entreprise, des produits qui soient à la fois frais, à prix raisonnable mais aussi respectueux de la nature, des consommateurs et des producteurs. Eloi Renard propose donc aux ménages, dans un souci social, une alternative respectueuse de l’environnement. D’autre part, Eloi Renard met un point d’honneur à sélectionner des produits locaux autant que possible, car la proximité entre les producteurs et les consommateurs conditionne la fraîcheur des aliments. Afin de garantir un prix accessible à tous, l’entrepreneur qui se rêve un jour producteur, n’exige pas de ses fournisseurs des articles exclusivement bio. Néanmoins, il porte une attention particulière à ce que les produits habituellement traités chimiquement comme les citrons, par des procédés respectueux de l’environnement et des consommateurs.

 
Soutenez le Courant pour une écologie humaine !
Nous avons besoin de vous ! Faites un don !

Adressez votre chèque à l’ordre du Courant pour une Ecologie Humaine au : 12 rue Rougemont 75009 PARIS
⇒ Le Courant recrute des volontaires !
⇒ Impliquez-vous dans le Courant ! Nous avons besoin de
⇒ correspondants en particulier dans les Yvelines et à Bruxelles.
⇒ Rejoignez l’équipe nationale et agissez au sein du Courant !
⇒ Besoin de renforcer l’équipe d’organisation des premières Assises de l’Ecologie humaine, en novembre 2014. http://www.inscription-facile.com/form/rsncqoM9APPKvpXpuQK0

L'ECOLOGIE HUMAINE QUI SOMMES-NOUS ? LES THÈMES PARTICIPEZ CONTACT

Pour ne plus recevoir d'e-mails de notre part, vous pouvez vous désabonner en cliquant ici